« On a plus des grands hommes d’État » (Virginie Calmels)

Virginie Calmels s’est faite limoger par le chef de file de la droite Laurent Wauquiez. La suite logique d’une droite en déliquescence et en perte de repères, neutralisée par le parti d’extrême-centre ou extrême-libéral La République en marche. Chronique d’un paysage politique en décrépitude. Heureusement, un phare demeure dans la nuit.

Si le parti des Républicains peut nous laisser totalement indifférent par son inconséquence et sa grossièreté, les querelles qui éclatent une fois de plus en son sommet méritent néanmoins quelques commentaires face aux déclarations à l’emporte-pièce de la remerciée Virginie Calmels qui ne se reconnait plus dans « la rhétorique sur le régalien de Marine Le Pen et l’économique de Jean-Luc Mélenchon » (sic) tout ça emballé dans le terme valise de populisme sous-entendu synonyme de démagogie teintée de nationalisme. L’économiste libéral Nicolas Bouzou qualifie même le parti des Républicains de « bouillie mélenchono-lepéniste » dans un tweet repris par l’intéressée. Si on commence à être familiers de ces caricatures confuses, désagréables et insultantes, cela est particulièrement révélateur de l’impasse politique dans laquelle nous nous enlisons. Continuer la lecture de « « On a plus des grands hommes d’État » (Virginie Calmels) »

Bastien Lachaud en tête du classement sur l’activité parlementaire

  • Nous sommes heureux et fiers d’observer dans les pages du Parisien  – Aujourd’hui en France que Bastien Lachaud, notre député de la 6ème circonscription de Seine Saint-Denis occupe la tête du classement sur l’activité parlementaire en Île-de-France.

Nos élus de la France Insoumise ne ménagent pas leur peine face au rouleau compresseur LREM et au rythme parlementaire infernal qui leur est imposé par la majorité présidentielle. Après Younous Omarjee, notre député européen récompensé en mars dernier par the Parliament Magazine pour son action en faveur de la politique régionale, son engagement pour la défense des régions les moins développées, et des régions ultrapériphériques et insulaires, c’est Bastien Lachaud qui se distingue en prenant la tête du classement des députés les plus actifs à l’Assemblée nationale. Continuer la lecture de « Bastien Lachaud en tête du classement sur l’activité parlementaire »

5 Mai 2018 : Le rêve ne doit plus être une utopie

5 mai, quel symbole pour faire cette fête à Macron, date de l’ouverture des états généraux en 1789 convoqués par un Louis XVI aux abois. Une masse dense de citoyens était au rendez-vous ce samedi pour cette « manif pot-au-feu » issus d’horizons divers dans une ambiance festive et sous un soleil radieux. Un an après l’élection d’Emmanuel Macron, la bataille ne fait que commencer car ce dernier ne compte malheureusement pas s’arrêter.

Que ça revigore de voir tout ce monde déambuler dans Paris pour exprimer de façon festive son opposition à la politique délétère du gouvernement. Avec en tête de cortège, ce carré des luttes incarné par des aides-soignant(e)s, cheminots, syndicalistes, lanceurs d’alertes, salariés du service public. Une mobilisation pleine de créativité tant dans les slogans que sur la forme. Agréable aussi de voir rassemblées les forces de gauche mais aussi des représentants syndicaux. Il faut espérer y voir le frémissement, celui de la convergence des luttes tant attendue pour faire front, d’un seul bloc contre le rouleau compresseur jupitérien. Continuer la lecture de « 5 Mai 2018 : Le rêve ne doit plus être une utopie »

Nous rendrons hommage à Mireille Knoll, n’en déplaise au CRIF !

C’est avec stupeur que nous apprenons du CRIF que la France Insoumise ne serait pas la bienvenue lors de la marche blanche prévue ce mercredi 28 mars à 18h30 place de la Nation, en hommage à Mireille Knoll, octogénaire qui a survécu en 1942 à la rafle du Vél d’Hiv et sauvagement assassinée à son domicile vendredi 23 mars.

Tout d’abord -là est l’essentiel- nous vous informons de la marche blanche dès 18h30 place de la Nation qui aura lieu ce mercredi 28 mars en hommage à Mireille Knoll, octogénaire décédée après qu’elle ait été sauvagement assassinée. Au delà de l’effroi et de la tristesse, c’est la consternation qui gagne après que le président du CRIF -Francis Kalifat-, déclarait ne pas souhaiter voir la France Insoumise dans le cortège au même titre que l’extrême droite.

Au delà des sous-entendus infâmes que cela signifie, le CRIF prend en otage les nombreux juifs de France qui ne partagent pas ses prises de positions notamment vis-à-vis de la politique israélienne. Jeter le discrédit en amalgamant la France Insoumise à l’extrême droite et Mme Le Pen révèle le vrai visage de cette organisation politique.

Malgré la douleur et le chagrin, Daniel Knoll, le fils de Mireille Knoll s’est exprimé sur BFM : « Le Crif fait de la politique et moi j’ouvre mon cœur(…) tous ceux qui ont une mère peuvent le comprendre. Tous les gens sont concernés, c’est insupportable qu’en France, aujourd’hui, quelqu’un puisse mourir de façon si affreuse ».

 

Gobee.bike ou l’échec cuisant d’une startup

Vous avez sûrement vu ces fameux vélos verts en libre service pulluler dans les rues de Paris depuis le début de l’hiver jusqu’à se poser la question de savoir si ceux-ci ne feraient pas de l’ombre aux Vélib’s dont le service a été interrompu depuis le mois d’octobre en raison d’un changement d’opérateur. Près de quatre mois plus tard, la société Beebike traque les épaves de vélos hors services ou vandalisées dans les rues de la capitale avant de mettre la clé sous la porte. Chronique du monde des startups si cher à nos amis de la République en marche.

Le site très libéral Contrepoints se félicitait de l’arrivée de ces vélos en libre-accès via une application sur smartphone et de l’arrivée de concurrents privés prêts à faire de l’ombre aux célèbres bicyclettes gris souris tout en disqualifiant l’archaïque et onéreux service public. Le propos de cet édito n’est guère de se réjouir avec l’échec d’une société de location de vélos mais plutôt de mettre en exergue les failles de ce modèle économique, le critiquer et souligner l’utilité et la fiabilité du service public, à condition bien sûr d’une gestion sérieuse et responsable. Continuer la lecture de « Gobee.bike ou l’échec cuisant d’une startup »

Élections européennes : le projet de listes transnationales rejeté par le parlement

Le parlement européen vient de rejeter le projet de listes transnationales aux prochaines élections européennes avec 368 voix contre et seulement 274 voix pour.  C’est un revers pour Emmanuel Macron qui défendait ardemment ce projet à l’approche des échéances de 2019.

Le brexit libérant 73 sièges de députés, la commission des affaires constitutionnelles du parlement européen avait proposé de réserver un certain nombre de sièges à des listes transnationales. Une idée soutenue par Emmanuel Macron qui y voyait le moyen de faire émerger une opinion politique continentale et mieux tourner la page du brexit. Une façon d’obliger chacun à penser Europe plutôt qu’en termes d’intérêts nationaux et donc également contre soi-même, les intérêts respectifs n’étant pas nécessairement les mêmes au sein d’une liste transnationale malgré la proximité idéologique. Continuer la lecture de « Élections européennes : le projet de listes transnationales rejeté par le parlement »

Les députés insoumis visés par un texte d’application du règlement de l’Assemblée

Le président de l’Assemblée Nationale François de Rugy, manifestement agacé par l’attitude de nos députés insoumis a fait établir par le Bureau un nouvel article dans ce qu’on appelle l’Instruction Générale du Bureau (IGB) relatif aux règles de fonctionnement de l’assemblée, dans le but d’encadrer la tenue et le mode d’expression des députés au sein de l’hémicycle. Un texte d’application dont il  y a de quoi s’interroger sur la valeur réelle.

Si la scène des courses pour illustrer la baisse de 5 euros d’APL ou la séquence en maillot de foot de François Ruffin ont eu un retentissement médiatique, l’attitude du groupe parlementaire de la France Insoumise est  moins du goût du président de l’Assemblée. En effet, dans un nouvel article 9 de l’IGB, adopté le 24 janvier dernier, cet article dispose que  « La tenue vestimentaire adoptée par les députés dans l’hémicycle doit rester neutre et s’apparenter à une tenue de ville. Elle ne saurait être le prétexte à la manifestation de l’expression d’une quelconque opinion : est ainsi notamment prohibé le port de tout signe religieux ostensible, d’un uniforme, de logos ou messages commerciaux ou de slogans de nature politique ». Continuer la lecture de « Les députés insoumis visés par un texte d’application du règlement de l’Assemblée »

L’émission politique : un sabotage en règle

C’est monté crescendo, mais l’Émission Politique diffusée en direct sur France 2 ce jeudi 30 novembre n’a pas dérogé à ses règles : un supplice cathodique et le sabotage d’un projet social et écologique : l’Avenir en commun.

Jean-Luc Mélenchon n’a pas été -une fois de plus- épargné hier soir sur le plateau de Léa Salamé. Alors qu’un tel rendez-vous devrait être l’occasion de proposer et d’expliquer aux téléspectateurs un programme et un projet politique différents, les trois quarts du temps d’antenne n’a été que malveillance, donnant le sentiment d’un traquenard caractérisé. Et le ton a été donné dès l’introduction de l’émission qui évoquait une position prétendument floue de la France Insoumise sur les questions de laïcité. Continuer la lecture de « L’émission politique : un sabotage en règle »