Keep cool, ceci n’est pas une affaire !

« Jean-Luc Mélenchon est quelqu’un d’un peu sanguin donc il se fâche » : le soutien indéfectible d’un Insoumis parisien

Par Benjamin Illy – Radio France Mis à jour le 18/10/2018 | 06:15 – publié le 18/10/2018 | 06:15 :

https://mobile.francetvinfo.fr/elections/legislatives/jean-luc-melenchon-est-quelqu-un-d-un-peu-sanguin-donc-il-se-fache-le-soutien-indefectible-d-un-insoumis-parisien_2991657.html

Patrick Lefrançois, ancien candidat aux législatives, estime que les perquisitions menées au siège de La France insoumise et au domicile de Jean-Luc Mélenchon sont une « manoeuvre politique » . 

Une enquête pour « menaces » et « violences » sur des policiers et magistrats a été ouverte mercredi 17 octobre par le parquet de Paris suite aux perquisitions mouvementées qui se sont déroulées mardi au siège de La France Insoumise et au domicile de Jean-Luc Mélenchon. Le leader du mouvement a lui-même filmé et diffusé la scène sur les réseaux sociaux. 

Patrick Lefrançois, militant insoumis et ancien candidat aux législatives dans le 15e arrondissement de Paris, continue de soutenir le leader de La France insoumise.

Les perquisitions, « une provocation »

« Jean-Luc Mélenchon est quelqu’un d’un peu sanguin donc il se fâche mais je ne crois pas que le sujet soit la colère de Mélenchon mais plutôt le fond de cette affaire », estime Patrick Lefrançois qui a rejoint La France insoumise il y a environ deux ans. Pour ce militant, qui a recueilli 5% des voix aux législatives de juin 2017, les perquisitions des locaux de LFI et du domicile de son leader sont une « provocation ». Selon Patrick Lefrançois, la date de cette intervention policière et judiciaire ne doit rien au hasard, « le jour du remaniement, c’est un petit peu ahurissant. C’est en tout cas une manoeuvre politique, moi je le crois ».

« Il faut qu’il arrive à contrôler plus ses colères »

Patrick Lefrançois s’interroge toutefois sur l’impact politique de l’attitude de Jean-Luc Mélenchon. « Je ne suis pas sûr que les actions d’enfoncer des portes soient la meilleure des choses, d’autant plus que les opposants vont s’en servir ». L’Insoumis parisien se permet même un conseil, « je pense qu’il faut qu’il arrive à contrôler plus ses colères, mais je ne vais pas lui jeter la pierre. Nous avons là un leader qui peut être magnifique au cours de discours ». Malgré les colères de Jean-Luc Mélenchon, Patrick Lefrançois le considère comme le seul leader capable de défendre ses idées.

Marche du 23 septembre – Discours de Jean-Luc Mélenchon

Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur appui.

Patrick Lefrançois expose les raisons de son engagement pour les législatives

Éditeur dans le 15ème arrondissement, Patrick Lefrançois s’engage pour les législatives 2017 sous les couleurs de la France Insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Continuer la lecture de « Patrick Lefrançois expose les raisons de son engagement pour les législatives »

Grosse colère de Gérard Miller (vidéo)

Les présidentielles passées, votes blancs et abstentionnistes font encore débat ! Face à la mauvaise foi de Jean-Louis Bourlanges, Gérard Miller, invité au micro de France Inter, a remis le député européen en place, soulignant qu’Emmanuel Macron avait exigé un vote d’adhésion envers des électeurs pris en otages entre l’extrême-droite et l’ultra-libéralisme.