Législatives, le troisième tour

La présidentielle a porté Emmanuel Macron à la direction du pays à la suite d’une campagne odieuse, entre les deux tours, à l’égard des Insoumis et de leur représentant Jean-Luc Mélenchon. Les pires calomnies y ont été proférées, tous ont participé : Emmanuel Macron, François Fillon, François Hollande et même Benoît Hamon, l’ami «frondeur » socialiste

Aujourd’hui, l’objectif affiché du parti de droite Les Républicains est d’obtenir une représentation majoritaire à la chambre des députés afin d’imposer au nouveau Président une cohabitation. Ils n’y parviendront certainement pas. Cependant, ils cherchent à conserver un groupe important à la chambre pour prêter main forte aux nouveaux venus, La République en marche nouveau groupe que Macron souhaite imposer, lors des projets, voire des ordonnances annoncées pour détricoter le code du travail, détruire la sécurité sociale et autres ignominies prévues dans les programmes de ces deux formations si « républicaines », comme leur patronymes se targuent avec morgue et avec mépris, au plus grand dam des vrais républicains, les Insoumis.

Le parti socialiste, lui est laminé depuis des années par l’incurie et la veulerie de ses dirigeants, qui ont, sans cesse, renié leurs promesses. Un ancien Premier ministre socialiste vend son âme au diable pour un plat de lentilles. Encore et toujours la tambouille de la 5ème République !

Nous devons donc, non seulement nous souvenir que nous combattons la politique promise par ces deux partis « dits républicains » qui projettent ensemble de détruire tout ce qui fait la cohésion sociale et l’équité dans notre pays, en faisant fi de la planification écologique, la nouvelle économie, juste, durable et soutenable qui est au cœur de notre projet l’Avenir en commun.

Nous ne devons pas oublier, également, que nos « amis socialistes » nous ont conduits à cette mascarade de majorité présidentielle, Emmanuel Macron a ainsi obtenu 90% des suffrages exprimés à Paris, « grâce » au chiffon brun agité, comme depuis 30 ans, devant nos yeux médusés de tant de mépris et de cynisme pour notre intelligence citoyenne.

Patrick Lefrançois
11 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.