et pendant ce temps là …/… les affaires continuent

Bienvenue au poste de ministre monsieur Nicolas Hulot 

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, et ses premiers pas dans la tourmente. C’est un homme populaire apprécié des français qui a la carte de l’environnement depuis de très nombreuses année et nul doute qu’il se place dans une situation au dessus de tous soupçons. Un statut de choix pour l’ex animateur télé.

Selon le Canard Enchaîné, la Fondation Nicolas Hulot accumule les très très gros chèques.
Sa fondation confiée à Audrey Pulvar à été rebaptisée « Fondation pour la nature et l’homme ». Même EDF a versé 460 000 euros jusqu’en 2012 et 100 000 tous les ans depuis.
L’EPR de Flammanville va forcer le ministre à prendre position et le conduira dans une situation de conflits d’intérêts. Mais ce sera à la haute autorité de trancher.
Le ministre qui se targue de : « Je n’ai jamais donné de conférences rémunérées ni joué les consultants », profite de juteux bénéfices concernant sa société USHUAIA et de belles royalities sur les ventes de produits comme les shampoings, gels douche et autres produits estampillés.

Continuer la lecture de « et pendant ce temps là …/… les affaires continuent »

Muriel Pénicaud est prise dans les filets de «l’affaire de Las Vegas»

Des mails dévoilés par Le Journal du Dimanche montrent que l’ex-directrice générale de Business France, désormais ministre du travail, avait été alertée sur les risques juridiques pris par l’organisme, lors des préparatifs de la soirée « French Tech Night » à Las Vegas, en janvier 2016, autour d’Emmanuel Macron.

Une affaire de « favoritisme » derrière son colloque à Las Vegas en janvier 2016 ? En mars dernier, Emmanuel Macron avait dit qu’il n’était pas au courant. Et même « absolument pas concerné », avait fait savoir son équipe de campagne. L’enquête ouverte en mars par le parquet de Paris, « visant des faits éventuels de favoritisme, de complicité et de recel » à la suite d’un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) révélé par Le Canard enchaîné, laisse entrevoir le contraire.

Dévoilés hier par Le Journal du Dimanche, des mails internes saisis chez Business France, l’agence publique de promotion des entreprises françaises à l’étranger, ainsi qu’un rapport d’audit dont des extraits ont été publiés par Libération, révèlent l’implication très directe du cabinet d’Emmanuel Macron dans l’organisation de la soirée « French Tech Night » du 6 janvier 2016, dont le ministre était l’attraction principale. Ils révèlent aussi que la directrice générale de Business France, Muriel Pénicaud, nommée depuis ministre du travail, a été informée des risques juridiques encourus par son agence pour satisfaire à l’urgence des préparatifs du show de Macron à Las Vegas. Selon le rapport de l’IGF, l’agence Havas, prestataire de Business France, avait facturé 315 000 euros à l’agence publique, hors frais d’hôtel. Et surtout, sans appel d’offres.

Continuer la lecture de « Muriel Pénicaud est prise dans les filets de «l’affaire de Las Vegas» »